A la naissance, le système immunitaire est encore immature chez le nourrisson. L’immunité innée lui permet de combattre les agressions extérieures. Elle constitue ainsi sa première ligne de défense face aux agents pathogènes. Puis, son immunité acquise ou spécifique se met petit à petit en place en grandissant. L’enfant arrive ainsi à mieux se défendre contre les microbes. Mais entre les épidémies et les risques de contamination à l’école, les collectivités ou au sein même de la famille, son système immunitaire peut être mis à rude épreuve ! Alors comment renforcer l’immunité de l’enfant entre le rhume, la gastro-entérite ou encore les infections respiratoires, en plus des gestes barrières ?

Une alimentation équilibrée et saine pour être en forme

Une bonne hygiène de vie avec la pratique d’une activité physique régulière et une alimentation variée et diversifiée permettent à l’enfant de rester en bonne santé. Certains nutriments jouent d’ailleurs un rôle direct sur le bon fonctionnement du système immunitaire. Voici quelques conseils à adopter pour optimiser les défenses naturelles chez l’enfant :

  • Réduire sa consommation de sucre ; en excès, les glucides simples perturbent l’équilibre du microbiote intestinal ; attention donc à certains aliments destinés aux enfants très riches en sucres comme les céréales matinales ou les goûters industriels.
  • Consommer plus de fruits et de légumes concentrés en vitamines et minéraux, en particulier ceux qui apportent de la vitamine C, un stimulant naturel du système immunitaire (kiwi, orange, pamplemousse…) ;
  • Privilégier les aliments riches en micronutriments qui favorisent les défenses immunitaires comme les poissons gras et le lait riches en vitamine D ; la viande rouge pour le fer (à consommer de manière raisonnable) ; ou encore les fruits de mer pour le zinc….
  • Intégrer plus de légumineuses dans les repas car ils renferment beaucoup de fibres qui aident à nourrir la flore intestinale.
  • Consommer des glucides complexes (pain, féculents, légumineuses) et des céréales complètes qui constituent une source d’énergie diffusée en continu dans la journée ;
  • Eviter les plats trop gras qui surchargent le foie ; en effet, cet organe intervient aussi dans les défenses naturelles puisqu’il contient des cellules du système immunitaire comme les lymphocytes.

En complément, une supplémentation en micronutriments aide l’enfant à fournir tous les éléments nutritifs dont il a besoin pour maintenir tonus et vitalité. La vitamine D sous forme de compte-goutte est particulièrement recommandée chez l’enfant ; la dose s’adapte facilement à tout âge.

Bien dormir pour renforcer le système immunitaire

Petits ou grands, le sommeil reste primordial pour leur croissance mais aussi leurs défenses immunitaires. Il a un rôle réparateur pour l’organisme et participe aux étapes d’apprentissage et de mémorisation. Un bon sommeil contribue également à la fabrication d’hormones qui renforcent le système immunitaire. Or, les troubles du sommeil touchent 25 à 30 % des enfants de moins de 6 ans.
En cas de manque de sommeil, l’enfant a moins d’énergie la journée et a tendance à être plus irritable. A moyen terme, un manque de sommeil peut provoquer des troubles du caractère, des difficultés d’apprentissage scolaire, un affaiblissement des défenses immunitaires.

Si votre enfant rencontre des difficultés à s’endormir ou qu’il se réveille souvent dans la nuit, certaines plantes sont idéales comme l’escholtzia, la mélisse, la lavande et le tilleul. Le magnésium contribue aussi à réduire la fatigue et favorise l’équilibre nerveux.

Maintenir l’équilibre du microbiote intestinal

Les microorganismes logés dans l’intestin constituent un véritable effet barrière empêchant les mauvaises bactéries provenant de l’extérieur de s’installer. Ils vivent en symbiose avec l’organisme de l’enfant et créent un équilibre essentiel à sa santé. Or, certains facteurs comme la prise d’antibiotiques, le stress ou une alimentation pauvre en fibres provoquent souvent un dysfonctionnement du microbiote intestinal (également appelé flore intestinale).
Par conséquent, il est essentiel de protéger cet écosystème pour de meilleures défenses immunitaires. C’est pourquoi, il est important d’assurer un apport suffisant en probiotiques et prébiotiques. Ils sont bénéfiques pour le bon développement de la flore intestinale de l’enfant. Certains ferments lactiques sont particulièrement reconnus pour rétablir l’équilibre du microbiote intestinal de l’enfant comme Bifidobacterium Bifidum, Lactobacillus Rhamnosus, Lactobacillus acidophilus, Bifidobacterium animalis lactis et Bifidobacterium infantis.

Notre complément Immuno J convient aux enfants de moins de 5 ans. Pour les plus grands, notre complexe Probiovance I5 est adapté aux enfants en diluant le contenu des gélules dans un aliment semi-liquide comme une compote ou un yaourt.

Pin It on Pinterest