A cause du froid, l’hiver est la saison où les bactéries et les virus circulent le plus. Pour faire face aux attaques des agents pathogènes, le corps humain active la production de cellules immunitaires comme les macrophages, les lymphocytes et les globules blancs. Afin de se prémunir des infections hivernales, il existe des alternatives naturelles pour renforcer le système immunitaire et éviter de tomber malade.

Les plantes pour booster son système immunitaire

En phytothérapie, certaines plantes permettent de stimuler les défenses immunitaires. C’est le cas en particulier de l’ Échinacée qui aide à vous prémunir des infections respiratoires qui peuvent toucher le nez, la gorge, et larynx. Il est préférable de la consommer dès les premiers signes d’infections (éternuements, toux, frissons, nez qui coule…). Les feuilles de Thym contiennent un agent antiseptique qui peut diminuer l’inflammation des voies respiratoires et réduire la toux. Les baies de Sureau sont riches en antioxydants. En plus de lutter contre l’attaque des radicaux libres, elles activent également sur le système immunitaire. Quant à l’Éleuthérocoque, cette plante tonique favorise les capacités physiques en cas de fatigue. Elle convient parfaitement pour retrouver tonus et vitalité. Enfin, les produits de la ruche comme la propolis et la gelée royale sont aussi intéressants à consommer en hiver grâce à leur richesse en nutriments. En effet, la propolis est une résine récoltée par les abeilles qui protège leur ruche. Elle regorge de micronutriments comme le zinc, le sélénium, le cuivre et des antioxydants. Quant à la gelée royale, elle est sécrétée par les abeilles nourricières et réservée en priorité pour nourrir la reine des abeilles. Elle renferme une teneur élevée en protéines, acides gras essentiels et sels minéraux.

Bien dormir renforce les défenses immunitaires

Le manque de sommeil peut affaiblir notre système de défense et causer différents troubles au niveau de l’organisme. En effet, le système immunitaire se construit essentiellement pendant notre sommeil. Le cerveau sécrète des hormones (dopamine, prolactine) qui interviennent dans le bon déroulement de la réponse immunitaire. Par conséquent, si vous ne dormez pas assez ou que vous rencontrez des difficultés à vous endormir, il se peut que vos défenses naturelles soient affaiblies. La mélatonine peut alors vous aider. Cette hormone favorise l’endormissement et améliore toutes les phases du sommeil pour éviter les réveils durant la nuit. De même, la Mélisse est une plante aux vertus sédatives qui favorise le calme et la détente. En complément, faire une cure de magnésium peut s’avérer utile pour gérer le stress et la fatigue. En effet, 84%* de la population a des apports insuffisants en magnésium alors qu’il est indispensable pour optimiser l’équilibre nerveux.

Les micronutriments à la rescousse

Certaines vitamines et minéraux sont aussi bénéfiques pour lutter contre les maux d’hiver comme le zinc, la vitamine C et la vitamine D. Ces micronutriments contribuent au bon fonctionnement du système immunitaire. En France, 80% de la population adulte présente une déficience en vitamine D. Une cure de vitamine D3 issue de lanoline est donc particulièrement recommandée, notamment en hiver avec le manque de luminosité. En effet, la vitamine D est synthétisée naturellement par la peau en présence du soleil, mais en cas de faible ensoleillement la synthèse en vitamine D est insuffisante pour combler les besoins. Une supplémentation en vitamine C d’origine naturelle (provenant de l’Acérola ou du Cynorrhodon) est très bénéfique en cas de rhume et de fatigue. Elle aide à combattre les agressions hivernales.

Prenez soin de votre microbiote intestinal

60 à 70% des défenses naturelles de votre corps résident dans votre intestin. De ce fait, il est recommandé de chouchouter votre flore intestinale avec notamment des aliments fermentés (produits laitiers, chou cuit, cornichons…) qui renferment des ferments lactiques. Les fibres prébiotiques contenues dans les fruits et les légumes sont aussi nécessaires pour nourrir les bactéries intestinales et préserver l’équilibre de votre microbiote intestinal. En parallèle, certains probiotiques participent au renforcement de notre système immunitaire comme les genres Lactobacillus et Bifidobacterium, naturellement présents dans notre flore intestinale. Certaines souches telles que  Bifidobacterium bifidum, Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus acidophilus sont à privilégier pour obtenir une meilleure protection immunitaire de l’organisme. Et vous, quelles sont vos solutions naturelles passer l’hiver en bonne santé ?  

Sources :

*Etude INCA 2006-2007

Pin It on Pinterest