La grossesse est un moment important chez la femme. Son organisme doit s’adapter aux changements physiologiques qui garantissent le bon développement du foetus et le futur allaitement. L’alimentation doit suivre ces transformations et répondre aux besoins spécifiques de la maman.

Lors de la grossesse, les besoins énergétiques ne sont pas plus élevés, mais un apport calorique inférieur à 1,600 Kcal par jour compromet la croissance foetale. Les besoins en protéines sont à surveiller, avec un besoin croissant à chaque trimestre; à cet égard, il est recommandé de 60 à 70g de protéines par jour.

En parallèle, les besoins en certains micronutriments s’élèvent:

Les besoins en fer, habituellement estimés à 14mg par jour, passent à 30mg par jour. Une anémie ferriprive est corrélée à des taux plus élevés de prématurité, de faible poids à la naissance et de mortalité périnatale.

Le calcium est essentiel à la minéralisation du squelette foetal (30g au total). Ces besoins sont assurés sans que le statut osseux de la mère en soit affecté du moment que les apports calciques de la mère atteignent 1 g/j pendant la grossesse et l’allaitement.

La vitamine D a plusieurs fonctions: fixer le calcium sur les os, contribuer au bon fonctionnement immunitaire, etc. Les réserves du foetus en vitamine D se constituent aux dépens de celles de la mère. Pour éviter d’épuiser les réserves de la maman, la recommandation en vitamine D est de 10μg par jour.

Les apports en iode recommandés sont de 100 à 200 μg par jour, de préférence 4 semaines au moins avant la conception et pendant toute la grossesse, afin d’assurer un développement optimal du cerveau du foetus.

Les folates (acide folique ou vitamine B9) sont essentiels au développement embryonnaire et foetal, car ils interviennent dans la division cellulaire. Une carence en folates augmente le risque de prématurité, de retard de croissance intra-utérine et surtout d’anomalies de fermeture du tube neural (anencéphalie…). Ches les femmes enceintes, et avant la conception, les besoins sont de 400μg par jour.

Enfin, il faut souligner l’importance de l’acide gras DHA ou acide « cervonique » pour le bon développement du cerveau et des acuités visuelles du foetus et du bébé.

Inovance GESTAVANCE répond aux besoins micronutritionnels de la population féminine en âge de procréer, au cours de la grossesse et durant l’allaitement.

 

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.