Compléments alimentaires pour la mémoire et la concentration lors des périodes d’examens

Compléments alimentaires pour la mémoire et la concentration lors des périodes d’examens

L’activité cérébrale, la mémoire et la concentration sont constamment sollicitées. Chez les étudiants, ces taux d’activité atteignent leur plus haut degré en périodes d’examens et de concours. Comprendre le fonctionnement de l’activité cérébrale, et plus particulièrement de la mémoire, permet de saisir l’intérêt de la nutrithérapie.

 

La mémorisation est une fonction qui  permet à chaque individu de capter, coder, conserver et restituer les informations reçues. Elle implique des structures physiques et psychiques. Le siège de la mémoire est le cerveau, avec plusieurs sites (néocortex, hippocampe,…).

Les « souvenirs » sont stockés dans un réseau de millions de neurones connectés les uns aux autres par le biais de molécules chimiques appelées neurotransmetteurs, comme par exemple l’acétylcholine, la dopamine, etc.

Pour assurer les fonctions de mémorisation, cognition et apprentissage, il faut donc des micronutriments et des nutriments (comme les glucides) capables de favoriser les connections entre neurones. Parmi les bons micronutriments, il faut mentionner les omégas 3 de type DHA (acide cervonique), qui sont les éléments constitutifs des membranes entourant les cellules nerveuses et leur conférant la plasticité nécessaire à la transmission des informations.

On peut citer également les phospholipides, éléments spécifiques des cellules cérébrales, comme la phosphatidylsérine, qui est un élément constitutif de neurones, induit la conduction des impulsions nerveuses et permet l’accumulation, le stockage et la libération des neurotransmetteurs.

Autre nutriment important à cet égard, le ginseng, qui stimule le système nerveux pour favoriser la vigilance et les cognitions mentales sans effet perturbateur sur le sommeil. N’oublions pas les vitamines B9 et B12, qui participent à la synthèse des neurotransmetteurs, et certaines vitamines antioxydantes naturelles comme les vitamines C-E et le bétacarotène.

Enfin, pour assurer la production de neurotransmetteurs, il faut associer un complément alimentaire apportant de la tyrosine (à consommer le matin). Les apports alimentaires sont à répartir sur la journée, selon les règles de la Rythmonutrition.

Par exemple : au petit-déjeuner, des protéines animales (jambon, œuf, fromage) ; pour la collation de 17h, des fruits frais, des fruits secs, des barres de céréales ou des biscuits riches en tryptophane, ou encore un carré de chocolat ; et pour le dîner, s’abstenir de protéines animales carnées, de glucides lents, des fibres, des laitages, etc.


Avec Inovance MEMOVANCE et Inovance DYNATONE, en cure de 1 à 2 mois avant les examens, vous apportez des micronutriments favorables à une bonne activité cérébrale.

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.