Vous êtes stressé(e), déprimé(e) ou en manque d’énergie ? Et si vous manquiez de neurotransmetteurs ?

Les neurotransmetteurs sont des messagers chimiques indispensables pour notre santé mentale et notre bien-être. Certains troubles du comportement ou des dysfonctionnements peuvent être le résultat d’un défaut de synthèse de ces neuromédiateurs. Être épuisé(e), stressé(e), déprimé(e) ou encore avoir un manque d’énergie annoncent parfois un déficit en neurotransmetteurs. La micronutrition est alors une alternative naturelle et efficace pour aider à retrouver un équilibre, à vous sentir mieux et à maintenir les fonctions du système nerveux.

Comment rééquilibrer les neurotransmetteurs du cerveau en cas de stress ?

Les neurotransmetteurs sont des substances synthétisées au niveau de notre cerveau. Ces messagers chimiques permettent aux neurones de communiquer entre eux. Ils facilitent également la communication entre le cerveau et le reste du corps. Chaque neurotransmetteur présente des fonctions spécifiques. Toutefois, dans le fonctionnement harmonieux du cerveau, la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine sont plus impliquées. Ils interviennent notamment sur notre humeur, nos émotions et nos comportements.

Pour fabriquer ces 3 neuromédiateurs, le cerveau a besoin de certains acides aminés présents dans l’alimentation : le tryptophane et la tyrosine. Mais notre alimentation et notre mode de vie ne couvrent pas toujours nos besoins en ces précurseurs. En cas de déficience, cela nous rend plus sensible au stress. Le stress lui-même entraine des blocages dans la production des neurotransmetteurs. C’est le cercle vicieux qui s’installe ! Or, les effets du stress sont néfastes sur le cerveau et donnent lieu à divers troubles physiques et psychiques : nervosité, troubles du sommeil (insomnie, apnée du sommeil…), fatigue, …

Ce sont les aliments riches en protéines qui apportent les acides aminés. C’est pourquoi, il est très important de les maintenir au cœur de nos assiettes en considérant le moment de la journée : la tyrosine le matin et le tryptophane dès lors que le soleil commence à décliner, c’est-à-dire en fin d’après-midi. Ces acides aminés arrivent à traverser la barrière hémato-encéphalique et à entrer dans le cerveau. Dans les neurones, la tyrosine se transforme ensuite en dopamine puis en noradrénaline. Le tryptophane permet de fabriquer la sérotonine.

La tyrosine se trouve principalement dans le lait, la viande, les œufs. Quant au tryptophane, il est présent dans les fruits secs (noix et graines), le chocolat noir, le poisson et les légumineuses.
En complément, en cas de situation de stress, de mal-être, de stress au travail, de burn-out, de surmenage, ou encore d’un épisode traumatique, les compléments alimentaires à base de tyrosine et/ou de tryptophane aident à compléter votre apport en acides aminés essentiels.

Les solutions en micronutrition

La sérotonine pour réguler votre rythme

Appelée aussi « hormone de la sérénité », la sérotonine est sécrétée en fin de journée. Elle intervient sur la détente et la bonne humeur. Elle apaise également vos pulsions vers le sucré, le tabac, l’alcool (problème d’addiction).
De plus, ce neurotransmetteur agit sur le cycle circadien et la régulation du rythme jour/nuit. En effet, il est utilisé par le cerveau pour fabriquer de la mélatonine, l’hormone qui favorise l’endormissement. Un taux de sérotonine trop bas favorise alors les troubles de l’humeur, la dépression, l’angoisse chronique, l’irritabilité, l’agressivité, l’impatience, le grignotage, les compulsions sucrées en fin de journée, des difficultés pour s’endormir et un manque de mémoire.

En cas de déficit, notre solution en micronutrition pour rétablir des niveaux corrects de sérotonine pour éviter ces troubles : SEROTONE. Ce complément est à base de tryptophane, le précurseur de la sérotonine, complété avec les vitamines B3 et B6 pour préserver l’équilibre nerveux, et du zinc pour une bonne fonction cognitive.

La dopamine pour se booster

Cette substance est sécrétée le matin et aide à « démarrer » la journée. Véritable stimulant, elle joue un rôle dans la motivation. Elle intervient aussi sur le comportement alimentaire. Un manque de dopamine peut alors causer des crises de boulimie ou une anorexie. De même, en cas de prise de poids et de surcharge pondérale, gérer sa dopamine favorise la réussite d’un régime et du rééquilibrage alimentaire.
Les signes d’une carence en dopamine sont la fatigue, la dépression, le manque d’énergie, une baisse de libido et aussi l’apnée du sommeil.
Pour favoriser les fonctions cérébrales et retrouver la motivation, une supplémentation en tyrosine, précurseur de la dopamine, est alors une bonne alternative : DYNATONE.
En complément, certaines plantes adaptogènes* comme l’Eleuthérocoque ou le Ginseng aident aussi à augmenter la production de ce neurotransmetteur.

La noradrénaline pour rester éveillé

Ce neurotransmetteur est également produit le matin. Il stimule et donne de l’énergie. Cette substance améliore aussi l’attention et la vigilance. Un déficit de ce neurotransmetteur implique un repli sur soi et une certaine démotivation.
En cas de fatigue, de baisse de forme et pour lutter contre le stress, rien de tel qu’une cure de tyrosine en plus de plantes toniques : ENERGY.

N’hésitez pas à demander conseil à votre thérapeute ou à votre pharmacien.

 

* Plantes adaptogènes = plantes qui augmentent la capacité du corps à s’adapter au stress

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.