Le « Burn out » et les compulsions alimentaires

Il arrive que certaines conditions de travail deviennent épuisantes, stressantes voire frustrantes, de façon permanente, du fait d’une incapacité à gérer la situation.

Le trouble psychique qui en découle est appelé « Burn Out » ou « épuisement professionnel ». Considéré comme un réel facteur de risque sur la santé, il peut avoir un impact sur le poids en provoquant des dérives en matière de comportements alimentaires.

Une étude[1] a été menée sur une population de 230 femmes actives, âgées en moyenne de 45 ans, parmi lesquelles un tiers de femmes obèses, un tiers en surpoids et un tiers de poids normal. Les mesures de l’IMC (indice de masse corporelle) et du poids ont été relevées à deux reprises.

Les résultats ont montré que les femmes souffrant d’épuisement professionnel avaient davantage de compulsions alimentaires. Cette tendance à manger de manière incontrôlée est donc directement liée à l’état émotionnel. Des modes de consommation de tabac et d’alcool de façon pulsionnelle ont également été constatés.

Le « Burn out » est caractérisé par une fatigue intense, des difficultés de concentration, un sentiment d’échec et une démotivation. Il abouti notamment à une augmentation calorique et un déséquilibre dans les apports en graisses et en sucres, ce qui entraîne inévitablement une prise de poids, mais également un risque majoré de diabète de type 2 ou de maladies cardiovasculaires.

Le traitement de la surcharge pondérale et de l’obésité ne peut faire abstraction de cette situation d’épuisement professionnel. Il convient donc de chercher un bon équilibre des neurotransmetteurs cérébraux responsables de l’humeur et la satiété par des apports en protéines spécifiquement dosées en certains acides aminés (tyrosine et tryptophane), ainsi qu’en micronutriments comme le magnésium, les vitamines du groupe B ou les acides gras de la série oméga 3 (EPA). Cette complémentation favorisera la confiance en soi, la volonté et le contrôle des comportements compulsifs.

« Burn out » et prise de poids sont souvent liés. Une prise en charge par des professionnels de la santé est primordiale pour les traiter de façon efficace.

 


[1] Source :

–  Navanperä NJ et al: Occupational burnout, eating behavior, and weight amongworking women. Am J Clin Nutr, 2012

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.