Le système immunitaire et probiotiques | Solution 1

Le système immunitaire est très complexe : dans notre intestin réside une flore très active, appelée « microbiote », qui participe activement à la défense immunitaire.

Chaque personne a la faculté de multiplier sa flore intestinale, bien que les espèces soient communes. Parmi celles-ci, on trouve les bifides, les lactobacilles, les streptocoques, les colibacilles, les entérobactéries, etc. Leur nombre et leur activité évoluent avec l’âge, en permettant d’équilibrer la plupart de nos défenses immunitaires.

Si la flore intestinale est déséquilibrée, notre organisme est plus vulnérable face aux invasions microbiennes pathogènes. C’est le point d’ancrage des maladies infectieuses comme les rhumes, les cystites, les inflammations musculaires, articulaires ou nerveuses, etc.

Lorsque la flore est déséquilibrée, les cellules de la paroi intestinale deviennent « poreuses », ce qui augmente les intolérances alimentaires accompagnées de signes cliniques visibles, tels que : diarrhées, vomissements, migraines, allergies générales de type cutanée, etc. Alors, l’organisme assimile mal les aliments qui maintiennent la vitalité et qui sont source de vitamines, minéraux, acides gras essentiels et acides aminés.

Il est donc primordial de bien équilibrer sa flore intestinale par des microorganismes ou des probiotiques « vivants » qui, administrés en quantités adéquates, sont bénéfiques pour la santé de l’hôte, selon la définition de la FAO-2001.

Pour une efficacité garantie, il faut prendre régulièrement (pendant une durée de 1 à 3 mois), un mélange de souches actives pour le système immunitaire. Les souches doivent avoir fait leurs preuves d’efficacité sur le système immunitaire moyennant des études cliniques répertoriées.

Ainsi on privilégiera les souches dites « Bifidobacterium bifidum », « Lactobacillus rhamnosus », et « Lactobacillus acidophilus ». De plus, il convient de les protéger contre l’acidité gastrique, d’où l’intérêt d’être micro-encapsulées.

 

Comment faire votre choix de compléments « probiotiques immunité » ?

Veillez à ce que le complément apporte au moins « 5 milliards de germes » par jour pour un adulte. De préférence, les souches doivent être micro-encapsulées et au nombre de 2 ou 3. Pour meilleure conservation, veuillez éviter les chocs thermiques répétés. Il n’est pas nécessaire de les maintenir au réfrigérateur, mais dans l’idéal, il faudrait les maintenir à température constante, qui ne doit pas être supérieure à 20°C

Les souches probiotiques associées à de la lactoferrine améliorent la survie de bifidobactéries dans l’intestin en particulier, et d’une manière générale l’immunomodulation*.

Retrouvez cette association originale de probiotiques à visée immunitaire et de lactoferrine dans le complément alimentaire Inovance Imunovance.

 

*Etude INRA-AGROPARISTECH PARIS – Pr. A-M Davila –  Septembre 2009 à février 2010

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.