Probiotiques et Flavonoïdes pour agir sur vos infections estivales

Probiotiques et Flavonoïdes pour agir sur vos infections estivales

Nous vivons dans un milieu microbien qui ne nous affecte pas, tant que notre système immunitaire est performant. Cependant, l’association de certains facteurs déclenchants peut faire apparaître les signes d’une affection : mycoses, candidoses, cystites… Avec l’été, celles-ci prolifèrent davantage, favorisées par un contexte « chaleur-humidité-pratiques de vie quotidiennes ».

Des facteurs comme l’abondance de sucres raffinés, l’excès de céréales fermentées ou l’excès d’alcool favorisent la croissance des levures saprophytes, qui se transforment en champignons pathogènes au sein du  tube digestif et provoquent des troubles de la peau et des muqueuses. Les candidoses, les cystites récidivantes ou les mycoses superficielles, d’autant plus visibles l’été à l’œil nu, doivent faire suspecter une baisse des défenses immunitaires.

La micronutrition va venir accompagner des règles d’hygiène indispensables et un changement de régime alimentaire éliminant la consommation de sucres raffinés. Il est nécessaire d’améliorer l’état des intestins, entre autres par des bactéries «amies» : les «probiotiques» vont rééquilibrer le terrain et éradiquer les champignons envahissants.

Inovance CANDI 5 apporte 5 milliards de probiotiques Lactobacilles LAFTIL10, qui ont une activité antifongique démontrée. La prise du complément alimentaire à base de probiotiques doit se faire en continu sur plusieurs mois pour être efficace et éviter les rechutes.

Les flavonoïdes des végétaux comme ceux contenus dans les extraits de pépins de pamplemousse et de la propolis ont un effet antioxydant et assainissant. Ils stimulent l’immunité innée. La canneberge et les proanthocyanosides qu’elle contient ont été reconnus par les autorités sanitaires comme efficaces, à doses de 36 mg journaliers, pour inhiber l’adhésion des Escherichia Coli, responsables des affections urinaires.

Enfin, la présence de vitamine B8 a un effet direct pour stopper les champignons pathogènes.

L’été met en évidence les maladies liées aux germes pathogènes, car les signes visuels sont plus manifestes. L’accompagnement par un professionnel de la nutrition et de la micronutrition est conseillé, car le processus d’éradication passe par un suivi à long terme pour modifier le terrain. Une stratégie de défense efficace inclut, au-delà de la correction alimentaire, la prise de probiotiques et de substances anti-radicalaires.

Avec Inovance CANDI 5, passez à l’offensive cet été !

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.