Propriétés du Tryptophane Troubles du sommeil

Propriétés du Tryptophane Troubles du sommeil

La baisse de lumière provoque des modifications hormonales comme la diminution de la production de sérotonine et l’augmentation anormale de la production de mélatonine en journée. Tout cela perturbe notre comportement, notre vigilance et nos fonctions cognitives.

La sérotonine participe de l’activité comportementale. Son précurseur est le L-tryptophane, un acide aminé essentiel naturellement présent dans certains aliments. L’alimentation apporte entre 0,5 et 1 g de tryptophane par jour (œufs, viande, lactosérum, noix de coco,…) mais la majorité de ce tryptophane participe à l’élaboration des protéines et de l’acide nicotinique.

C’est pourquoi  il est peu disponible. Normalement, la concentration plasmatique de tryptophane chez l’homme est plus élevée de jour et a pour fonction de réguler l’humeur et la satiété. En début de période de sommeil, l’activité des neurones synthétisant la sérotonine cérébrale diminue jusqu’à disparaitre complètement dans la phase de sommeil dit paradoxal.

La sérotonine laisse la place à la mélatonine dont la synthèse et la libération sont exclusivement nocturnes. La synthèse de la mélatonine est influencée directement par le degré de luminosité, ce qui explique l’apathie et la torpeur éprouvées lors d’une faible intensité lumineuse, comme en hiver.

La mélatonine est ainsi libérée la nuit avec un pic vers 2-3 heures du matin, puis sa sécrétion va progressivement diminuer au profit du cortisol, hormone favorisant l’éveil. L’apport de mélatonine exogène permet une resynchronisation rapide de notre horloge en cas de décalage horaire, comme en cas de voyage.

À doses physiologiques, la mélatonine permet aussi de régulariser les troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveil nocturne, etc.). La mélatonine bénéficie de deux allégations de santé définies par l’EFSA* : « La mélatonine contribue à atténuer les effets du décalage horaire » et « La mélatonine contribue à réduire le temps d’endormissement ».

Certaines vitamines B, notamment B6 et B3, contribuent au fonctionnement normal du système nerveux et le magnésium contribue à réduire la fatigue. Ces micronutriments seront donc à privilégier cet hiver.

 

Inovance SEROTONE contient du tryptophane et des vitamines B6-B3. Quant à Inovance NOCTIVANCE, il est formulé avec de la mélatonine, des vitamines B6-B3-B9 et du magnésium, à doses physiologiques et sans accoutumance.

 

* EFSA = European Food Safety Authority

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.