Qu’est-ce que la micronutrition

Qu’est-ce que la micronutrition

La Micronutrition est une discipline nutritionnelle reconnue qui étudie l’impact des micronutriments sur notre santé. Actuellement, les professionnels de la Micronutrition sont en mesure de reconnaître les éventuelles carences qui peuvent perturber notre bien–être (stress, fatigue permanente, problèmes de sommeil, problèmes de peau, problèmes digestifs…).

Les micronutriments comprennent : les vitamines, les minéraux, les oligoéléments et les acides gras essentiels. Une alimentation équilibrée, c’est-à-dire contenant tous les groupes alimentaires tels que les protéines, les fibres, les graisses et les glucides, se doit d’inclure des micronutriments.

Par exemple, les protéines apportent des Acides Aminés, qui participent à la synthèse des neuromédiateurs pour obtenir une bonne qualité hormonale (dopamine, sérotonine,…), et à la synthèse des tissus (peau, muscles,…). Certains acides aminés, dits essentiels (car le corps ne peut les fabriquer), doivent être apportés par l’alimentation.

Les légumes verts et les fruits apportent des vitamines A, C, E et des minéraux antioxydants (sélénium, zinc), qui protègent nos cellules contre le vieillissement…

Les légumineuses et les céréales complètes apportent des vitamines du groupe B, qui participent à la régulation du système nerveux, du magnésium « anti-fatigue », et des fibres prébiotiques pour le confort intestinal.

Les huiles végétales et les poissons de type « bleu », apportent de bonnes graisses, dites essentielles, comme les oméga 3, qui optimisent la qualité de nos cellules pour une meilleure protection cardiovasculaire…

Chaque aliment a son intérêt micronutritionnel, d’où l’adage diététique : « Mangez de tout en petite quantité… ».

En France, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) propose depuis 2001 diverses campagnes pour la mise en valeur des micronutriments. La campagne « Mangez 5 fruits et légumes par jour » révèle la « valeur santé » de ces aliments. Auparavant, l’étude SUVIMAX avait montré l’intérêt des antioxydants ingérés en doses nutritionnelles dans la prévention du cancer chez l’homme, et particulièrement en situation de carence en antioxydants. Actuellement, une autre étude de grande ampleur (ÉTUDE NUTRINET) est en cours en France avec 500 000 PERSONNES. Elle devrait permettre d’identifier des facteurs de risque ou de protection liés à la nutrition, pour établir des recommandations nutritionnelles visant à prévenir certaines maladies et à améliorer la santé des populations.

Hippocrate disait déjà en son temps : « Que ta nourriture soit ton médicament ! »… Alors n’hésitons plus et faisons confiance aux micronutriments santé!

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.