Pour perdre votre embonpoint, il faut raisonner avec les horloges biologiques.

Les horloges biologiques de l’organisme sont des programmes horaires qui régissent les différents mécanismes d’« Assimilation – Transformation », afin que nous puissions vivre. L’utilisation chronobiologique des nutriments se fait selon un rythme CIRCADIEN composé de 2 cycles : le 1er nycthémère ou créneau de 05h00 à 17h00 (dynamisme – dépense énergétique) et le 2nd nycthémère ou créneau de 17h00 à 05h00 (stockage, réparation et synthèse tissulaires).

1er nycthémère (jour) : au petit-déjeuner, notre organisme assimile et utilise favorablement les graisses saturées contenues dans le fromage, l’œuf, le jambon, le beurre. Suivant les mêmes principes, la viande doit être consommée au déjeuner, moment où les graisses ont le plus de chances d’être dépensées en énergie et non transformées en tissus gras. Il faut donc dépasser la seule notion de quantité, issue de la diététique hypocalorique traditionnelle : seule doit prévaloir la règle de nos horloges biologiques.

2nd nycthémère (nuit) : au dîner, il faut faire la part belle aux graisses dites polyinsaturées, et plus précisément les oméga 3 – EPA, dont l’effet est bénéfique :

Augmentation de la lipolyse et réduction de l’oxydation des acides gras libérés lors de la perte de graisse, ce qui protège les cellules.

Diminution de la formation de nouvelles cellules de graisse : les oméga 3 EPA, plus compétitifs que les oméga 6, entraînent une diminution de la formation d’acide arachidonique, limitant ainsi la formation de nouvelles cellules graisseuses.

Réduction de l’insulino-résistance : l’insuline étant mieux transportée, le métabolisme des sucres est optimisé pour que ceux-ci ne soient pas transformés en acides gras.

Comment apporter les bons omégas au dîner ? C’est simple : il faut choisir des poissons dits « bleus » comme les sardines ou les maquereaux, mais aussi ceux dits « gras », contenant les bonnes graisses, comme le saumon, le thon, etc. En consommant ces poissons, les apports moyens en oméga 3 EPA sont de 100 à 200 mg/jour. À défaut de poisson, ou encore lorsqu’on souhaite une perte de poids durable, il est recommandé de prendre un complément alimentaire apportant au moins 100 mg de EPA par capsule. Quant au produit Inovance Oméga 3 – EPA, il apporte 300 mg de EPA par capsule provenant d’une huile de haute qualité sans polluants. Pour l‘assaisonnement des légumes composant votre repas, choisissez de préférence l’huile de CAMELINE. Évitez surtout l’huile de tournesol.

Les règles de la Rythmonutrition sont claires :

  • Le matin ou à midi : mangez des graisses ANIMALES – fromage, œuf, jambon, beurre, viande ;
  • Au dîner : consommez des poissons « bleus » et de l’huile de CAMELINE.

 

En appliquant ces règles de façon intégrale et durable, vous apprécierez rapidement les résultats sur votre balance quels que soient votre âge, votre sexe et votre surpoids.

Pin It on Pinterest