Les probiotiqes, le secret pour une enfance salutaire !

Vous l’avez longtemps rêvé, tendrement attendu, minutieusement préparé… et il est arrivé ! Ce moment qui marquera à jamais le reste de votre existence, qui vous fera évoluer ; révélant en vous des habiletés insoupçonnées et des qualités étonnantes.

Félicitations ! Le fruit de vos entrailles, la chair de votre chair est aujourd’hui parmi nous ! Et dès maintenant, il va falloir l’aider à développer un système immunitaire efficient !

 

Un peu d’histoire.

Rares sont les évolutions qui ont réellement permit de changer le cours de l’humanité ! Il y a eu le feu, l’agriculture, l’écriture, l’internet (comment a-t-on pu vivre autant d’années sans Facebook , Amazon et le blog Nutrition Équilibrée?)…, et la dernière en date : les probiotiques !

Bon d’accord, j’exagère peut-être un peu; inclure l’écriture à cette liste est discutable.

 

Les probiotiques, vous dites?

A moins de n’avoir passé ces dernières années dans une grotte au fin fond des Pyrénées à jouer au solitaire et à chasser le mouflon, vous devriez avoir entendu parler des probiotiques : ces micro-organismes vivants qui viennent renforcer la flore intestinale.

Rappelez-vous, nous avons tous une flore abondante (quelque 100.000 milliards de bactéries) et bienfaisante (responsable de 60% à 70 % des défenses de notre corps) qui réside dans les méandres de nos intestins. Depuis la découverte de ces bactéries jusqu’à aujourd’hui, de l’eau a coulé sous les ponts, et tant le milieu médical comme la conscience collective sont désormais unanimes concernant les effets bénéfiques pour le corps tout entier (immunité, digestion, bien-être, qualité de la peau,…) de ces hôtes lilliputiens. Autrement dit : quand l’intestin va, tout va bien !

 

Dès la naissance !

Avant de naître, l’intestin du jeune enfant est considéré comme « stérile », mais dès que ce dernier apparaitra à la face du monde et connaitra les joies des premières tétées, des bactéries viendront s’installer, se développer et former sa flore résidente. Celle-ci évoluera progressivement avec l’enfant jusqu’à atteindre un équilibre entre 2 et 3 ans.

La durée de la grossesse, les circonstances de l’accouchement (par voie naturelle, césarienne,…), l’environnement au sein duquel l’enfant va grandir, son alimentation, la prise de médicaments (en particulier les antibiotiques) sont autant de facteurs qui influenceront le développement de la flore avant qu’elle n’atteigne, vers 2-3 ans, sa composition presque définitive. D’où l’importance, dès la naissance, d’un apport complémentaire en bactéries lactiques permettant à la flore du jeune enfant de se multiplier de façon optimale en nombre et en diversité de souches.

 

Il vaut mieux prévenir que guérir

Faisant suite aux premiers émois post-partum et à la saturation en sourires béats de l’appareil photo familial, l’entrée en crèche et en maternelle sont des moments critiques, où la promiscuité et la diversité des pathogènes en présence mettent les défenses immunitaires à rude épreuve. Pour éviter les « nez qui coulent » et les douleurs auriculaires, pour améliorer le confort digestif et agir efficacement sur les diarrhées, il faudra compter sur un tube digestif solide, composé de souches bactériennes variées et en grand nombre.

De plus, si votre enfant doit prendre des antibiotiques, sachez que ceux-ci détruisent la flore intestinale et que si cette flore s’érode, la qualité des défenses immunitaires aussi ; déclenchant le cercle vicieux des complications à répétition dès le plus jeune âge.

 

Tout ça c’est très bien, mais quel probiotique choisir ?

S’agissant d’un investissement pour la bonne santé future de votre progéniture, il vaut mieux ne pas se tromper ! Nous vous donnons donc les principaux critères à prendre en compte quant au choix d’un probiotique :

  • Le format : doit être adapté aux plus petits (liquide ou semi-liquide) et, si possible, faciliter le dosage, qui varie selon l’âge.
  • La diversité des souches : au moins 3 souches différentes
  • Le nombre de bactéries par dose : 1 milliard minimum
  • La bonne conservation des souches : protégées de l’air et de l’eau sous une forme huileuse
  • La résistance des souches à l’acidité gastrique et aux sucs pancréatiques afin que les probiotiques arrivent vivants jusqu’au côlon.

 

Il comprendra quand il sera grand !

Oubliez ces angoisses, ces cris, ces pleurs, ces heures perdues dans la salle d’attente de votre médecin et tous ces médicaments qu’il vous faudra acheter en sortant ! Au travers de probiotiques spécialement conçus pour lui, vous pouvez dès maintenant offrir une santé de fer à votre enfant ! Et croyez-moi, plus tard, il vous en sera reconnaissant !

Découvrez notre solution ici

 

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.