Le cocktail micronutritionnel de la mémoire

Le cocktail micronutritionnel de la mémoire

L’aptitude à mémoriser, se concentrer, se souvenir dans le temps nécessite une parfaite nutrition des cellules du cerveau.  De nombreuses études chez l’homme et les animaux ont révélé l’intérêt des acides gras essentiels ainsi que des antioxydants ; ces études* sont motivées par la compréhension des perturbations de la fonction mnésique, des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, et des systèmes de mémorisation et troubles d’attention chez les très jeunes enfants.

–          Le cocktail micronutritionnel de la mémoire, de l’apprentissage et de la cognition :

Les phospholipides issus des végétaux et de produits animaux (œufs, foie) sont des composés majeurs des membranes neuronales; Cette identité en acides gras oméga 3 et oméga 6 favorise l’influx nerveux des informations et améliore le passage des neurotransmetteurs. Parmi ces phospholipides, on retiendra en premier la phosphatidylcholine contribuant à la synthèse de l’acétylcholine, neurotransmetteur important dans le système nerveux central.

La phosphatidylsérine est le second phospholipide à prendre en compte car il protège contre le vieillissement physiologique des membranes neuronales en leur conférant souplesse et perméabilité ; il permet d’augmenter le nombre de récepteurs aux neurotransmetteurs et participe à la production de ceux–ci (acétylcholine, dopamine). Il permet une meilleure utilisation du glucose au niveau cérébral.

Pour ce qui est de l’oméga 3, le DHA est capital pour le développement, le fonctionnement du cerveau et l’efficacité des organes sensoriels impliquant la mémoire. Les apports recommandés quotidiens en DHA pour une femme enceinte ou allaitante sont de 250 mg. Chez les très jeunes enfants, le DHA contribue à améliorer la concentration et réduire les troubles d’attention.

Pour compléter le cocktail « mémoire », il faut des vitamines B. Elles participent à la production des neurotransmetteurs. L’étude FACIT** en 2007 a montré qu’une supplémentation en folates ou vit. B9 améliore de manière significative la mémoire, la vitesse de transmission de l’information et la vitesse sensorimotrice.

Enfin, pour réduire les pertes de mémoire à tout âge et les déclins cognitifs de la personne âgée, il convient de freiner le stress oxydatif des cellules neuronales et des récepteurs aux neurotransmetteurs par l’apport journalier d’antioxydants de qualité en quantité physiologique comme les vitamines A-C-E, le sélénium, le zinc.

Inovance MEMOVANCE apporte des phospholipides, des omégas 3, des vitamines B et des antioxydants pour contribuer à renforcer la mémoire et la concentration. Complétez avec Inovance OMEGA 3 DHA pour un cocktail « Mémoire » !

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.