Vie Saine  Pratiquer le Kick-boxing

Vie Saine Pratiquer le Kick-boxing

Vous voulez brûler des calories, avoir des muscles bien définis, améliorer votre coordination motrice et votre autodéfense ou encore éliminer efficacement votre stress ? Le Kick-boxing, connu en japonais sous le nom de kikkubokushingu, peut aider à atteindre tous ces objectifs.

Etant un sport de contact, il est considéré comme un art martial. Il se base sur le Karaté, la Boxe et le Muay Thaï. Art martial hybride, il a été formé à partir de la combinaison de divers styles traditionnels. Il est apparu de façon relativement récente, au Japon, dans la décennie des années 60 du siècle dernier.

Au fil du temps, il a acquis une grande popularité et jouit à nos jours d’une grande reconnaissance à travers de nombreuses compétitions. Dans le monde du fitness, on s’est inspiré du Kick-boxing pour créer l’Aéro-Kick-boxing ou encore le Cardio-Kick-boxing. Il s’agit d’activités aérobiques qui utilisent des techniques fondées sur ce sport et qui synchronisent les mouvements du corps avec le rythme de la musique, mais sans contact physique ni adversaire.

Le Kick-boxing utilise pour la défense et l’attaque une combinaison de coups de pied et de poing extrêmement rapides, ce qui exige un grand effort de coordination de l’esprit et du corps. On apprend d’abord les coups de pied, les coups de poing et les positions de défense de base. Une fois que l’on a pratiqué et assimilé ces mouvements, on apprend à les combiner en fonction des réactions de l’adversaire.

Il faut souligner que le Kick-boxing a interdit dans son règlement les coups de coude, de genou ou de tête. Il est également interdit de pousser et de donner des coups dans le dos. Comme il s’agit d’un sport de contact physique, il est nécessaire de maintenir l’esprit dans un état d’alerte afin de réagir rapidement face à l’adversaire, ce qui exige une grand concentration pour anticiper ses mouvements.

Au premier abord, le Kick-boxing semble un sport difficile et complexe. Mais en réalité il est très amusant. Il est également recommandé de le pratiquer pour évacuer le stress. Certains le considèrent comme une thérapie. Parmi les multiples bénéfices apportés par ce sport, lorsqu’il est pratiqué de façon régulière, on peut citer :

  1. Définition précise des muscles et flexibilité.
  2. Libération d’endorphines et amélioration de la résistance cardio-pulmonaire.
  3. Amélioration de la coordination, de l’agilité, de la vitesse de réaction et des réflexes.
  4. Une meilleure estime de soi
  5. Apprentissage des techniques d’autodéfense.
  6. Réduction du stress et amélioration posturale.

On n’obtient pas seulement des bénéfices au niveau physique, mais également au niveau psychique, car on libère les tensions accumulées tout au long de la journée.

Une bonne séance d’une heure de Kick-boxing permet de brûler plus de 800 calories, tout en tonifiant le corps et en accélérant son métabolisme. Il est recommandé de commencer par deux séances à la semaine, et d’augmenter progressivement au fur et à mesure que l’esprit et le corps s’adaptent et se synchronisent.

Avant de commencer la pratique de ce sport, il est important de consulter un médecin, surtout si vous souffrez de problèmes coronaires, tension, diabète ou de cholestérol. Choisissez un instructeur certifié car les effets de ce sport sur le métablosime (muscles) demandent une très bonne maîtrise.

Sans doute, le Kick-boxing est un sport de contact qui peut aider à tous ceux qui se sentent asphyxiés dans la routine ou qui cherchent un exercice motivant et énergique. Les mouvements du Kick-boxing défient plusieurs groupes de muscles et fournissent un entrainement complet et revitalisant.

Ce sport devient alors, si on le pratique dans son intégralité, une arme puissante pour obtenir d’un côté un corps sain, fort et contrôlé, et d’un autre côté, un esprit zen, éveillé et synchronisé.

Partagez-le avec vos amis
  • gplus
  • pinterest

Laissez votre commentaire

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Ils ne seront publiés qu'une fois révisés par un administrateur.