25 ans à l'écoute de votre santé

Vision et valeurs

Présence Internationale

Comité médical

Pourquoi Protéifine?

Rythmonutrition

Snacking Santé

Recettes

L'expertise médicale en Nutrition-Santé

Lorem ipsum dolor est

Nos produits

Lorem ipsum dolor est

Provio

Probiovance

Lorem ipsum dolor est

Programme de formation

Lorem ipsum dolor est

Équipe de Formateurs

Lorem ipsum dolor est

Campus Ysonut Academy

Lorem ipsum dolor est

Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue

Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue

Ballonnement, forte diarrhée inflammatoire ou constipation, douleurs abdominales, maux de tête, fatigue persistante… Et si c’était le SIBO, communément appelée la maladie des hyperballonnés ? Les symptômes de cette pathologie sont variés d’où leur confusion fréquente avec le syndrome du côlon irritable ou encore la maladie de Crohn. Dans cet article, nous découvrirons ce qu’est le SIBO, comment le diagnostiquer et comment le traiter.

Le SIBO : Définition

Le SIBO ou “Small Intestinal Bacterial Overgrowth” est défini comme une prolifération excessive et/ou une modification des types de bactéries dans l’intestin grêle, engendrant un ensemble de symptômes intestinaux. En effet, habituellement, les bactéries se retrouvent plutôt dans le gros intestin (côlon), mais sous l’influence de multiples facteurs, il se produit une augmentation anormale de bactéries (ou un changement de type de bactéries) en amont dans l’intestin grêle (petit intestin).

Il se manifeste par des ballonnements, des gaz, des diarrhées, des indigestions, des problèmes de motilité intestinale (capacité à déplacer les aliments dans l'appareil digestif) soit des symptômes proches de ceux du syndrome de l’intestin irritable. Si un SIBO se développe trop longtemps, il peut aussi engendrer d’autres difficultés intestinales, notamment l’apparition d’hypersensibilités alimentaires (« intolérances » au gluten, œufs, ou à toutes autres protéines alimentaires) suite à l’augmentation de la perméabilité intestinale, ou encore le déséquilibre de la flore au niveau du gros intestin.

Quels sont les facteurs de risque d'apparition du SIBO ?

- Prise d’antibiotiques

- Acidité gastrique faible

- Syndrome du côlon irritable

- Maladie cœliaque et/ou maladie de Crohn

- Chirurgie intestinale antérieure

- Diabète (type I et type II)

- Un dysfonctionnement du système organique, comme la cirrhose du foie, la pancréatite chronique ou l’insuffisance rénale

Quels sont les symptômes liés au SIBO ? 

Comme nous l’avons évoqué précédemment, on y retrouve principalement des troubles digestifs :

- Ballonnements et flatulences

- Spasmes digestifs

- Douleurs abdominales

- Diarrhées ou constipation

- Reflux gastro-œsophagiens  

Comment diagnostiquer le SIBO ?

Diagnostiquer un SIBO est particulièrement difficile car cette pathologie se rapproche souvent des MICI (Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin). Même s’il n’existe pas un test de référence, il est possible d’en réaliser quelques-uns. Le plus courant est la réalisation des cultures de bactéries aspirées dans l’intestin, au niveau du duodénum, avec un endoscope. C’est une méthode assez coûteuse et invasive. D’autres méthodes plus simples demandent à être validées, comme l’analyse de l’air expiré par les patients après ingestion de glucides (du glucose ou du lactulose). Il est également possible de réaliser des tests sanguins et d’urine afin de se renseigner sur les niveaux de vitamines et de marqueurs de malnutrition.

La plupart du temps, le dépistage des troubles de la motilité gastro-intestinale anormale, doit être considéré au cas par cas.

Quels sont les traitements ?

Le traitement du SIBO se décline en 3 étapes :

- Réduire la prolifération bactérienne de l’intestin grêle

- Restaurer la motilité intestinale

- Repeupler l’intestin grêle avec les bonnes bactéries

Nos conseils

Il faut dans un premier temps éviter ce qui peut servir de nourriture aux bactéries. Le régime alimentaire conseillé est celui du syndrome de l’intestin irritable : le régime pauvre en FODMAP. À savoir qu’un FODMAP est un glucide qui peut être fermenté. En évitant les FODMAP, on évite donc aux bactéries nocives de se développer dans l’intestin grêle. Toutefois, ce régime peut ne pas convenir à tous les patients. Il est nécessaire d’avoir un régime alimentaire adapté réalisé par un professionnel de santé.

  • Le stress

 La partie psychologie n’est pas à négliger. En effet, pour éviter le cercle vicieux, il est important d'apprendre à gérer le stress. Plantes, sophrologie, méditation et activité physique (dont l'autre intérêt est d'aider à la motricité gastro-intestinale !) sont autant de pistes qui peuvent vous aider à décélérer et vivre mieux.

  • Les herbes et huiles essentielles

 Il existe des produits naturels ayant des propriétés utiles pour le SIBO comme :

- L’allicine (contenu dans l’ail) pour son action antibactérienne, antifongique, antivirale et antioxydante. Il est recommandé de prendre 2,75 g d’ail cru ou 8,5 g de poudre d’ail séché par jour.

- La menthe poivrée et le gingembre pour leur action calmante. En effet, la menthe poivrée est reconnue pour favoriser la digestion notamment en cas de ballonnements.

- Ou encore, le romarin connu pour réduire la production de gaz. Il est utile en cas de digestion difficile, car il stimule la production de bile par le foie et favorise sa sécrétion dans l’intestin.

- Certaines huiles essentielles, comme l’huile essentielle de Carvi, ayant une activité antibactérienne sélective contre les bactéries pathogènes, tout en préservant les bactéries bénéfiques comme les Lactobacilles et les Bifidobactéries.

- Enfin, les huiles essentielles d’origan, de clou de girofle, de coriandre, de menthe poivrée, de cannelle, ou de thym.

  • Les compléments alimentaires riches en probiotiques ou extraits végétaux

Découvrez d’ailleurs, notre solution 100% naturelle : DISBIOVANCE. Formulé à base d’extraits secs de plantes (ail, cannelle, romarin, gingembre, menthe poivrée) pour assainir et limiter les proliférations bactériennes de l’intestin et rétablir un bon microbiote. Il permet de soulager les ballonnements grâce à sa formulation 100% naturelle composée exclusivement de plantes à visé antimicrobienne. Certifié vegan, sans allergènes et avec une parfaite tolérance digestive. Plusieurs protocoles sont proposés selon les différents types de symptômes. À retrouver sur notre boutique : https://bit.ly/3yxGX5A

Nous vous conseillons également de lire le livre « À fleur de pet » de Dora Moutot atteinte du SIBO, cette journaliste a entrepris de raconter avec beaucoup d'humour et de connaissances acquises au fil de son parcours médical compliqué, son quotidien depuis dix ans. Grâce à cet ouvrage, elle espère faire découvrir au plus grand nombre cette maladie intestinale handicapante : https://www.afleurdepet.com/

Pour conclure, le manque de reconnaissance et de connaissance de cette maladie chronique de l’intestin, n’aide à pas la prise en charge du SIBO. Il est important d’essayer d’être à l’écoute de son corps au quotidien. Éradiquer cette pollution bactérienne dans l’intestin est un processus lent et complexe. Si vous vous sentez concernés par cette pathologie, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé afin de vous accompagner.

Bibliographie : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6884350/ https://link.springer.com/article/10.1007/s10620-019-05889-9 

RECHERCHE D’ARTICLES
DERNIERS ARTICLES
Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue
Le SIBO : Une maladie intestinale encore méconnue
Nos conseils pour limiter l’impact des allergies saisonnières
Nos conseils pour limiter l’impact des allergies saisonnières
Les microbiotes humains : vitaux à notre santé !
Les microbiotes humains : vitaux à notre santé !
La micronutrition pour prévenir des infections
La micronutrition pour prévenir des infections

Plus d'articles par catégories

Plus d'informations

+ Micronutrition (49)

Plus d'informations

+ Vie Saine (17)

Plus d'informations

+ Perte de poids (10)

Plus d'informations

+ Microbiotes (10)

Plus d'informations

+ Recettes Protéifine (25)